Par la Team V and B – Mayenne  • le 27 janvier 2021

ARTICLE DU 27/01/2021 - J+80

Un finish sous haute tension pour V and B – Mayenne
Quelle dernière ligne droite avant l’arrivée de Maxime Sorel possiblement samedi aux Sables d’Olonne ! Le skipper cancalais, 10ème au classement général du Vendée Globe, à 1000 milles de l’arrivée, au large des Açores, a englouti 410 milles ces dernières 24 heures et file à grande vitesse, 40 nœuds sur zone et une mer cabossée. Maxime engloutit les milles et appuie sur l’accélérateur.
Il essaie actuellement de profiter des conditions pour espérer positionner son monocoque devant une énorme dépression prévue samedi dans le golfe de Gascogne, l’endroit au monde le plus difficile pour les marins. Un vent très, très, très puissant et surtout des creux de plus de 10 mètres sont attendus entre samedi et dimanche. Autant dire qu’il ne faudra pas pour Maxime se retrouver dans cette tempête hivernale !
« C’est déjà violent depuis 24 heures » précise Maxime. « Je vais vite afin d’essayer de passer devant la dépression attendue dans la toute dernière ligne droite car il est clair qu’il ne serait pas bon de se retrouver dans cette situation. Il est donc possible que si je n’arrive pas à passer devant ce front que je sois obligé de me mettre à l’abri au cap Finisterre quelques heures afin de protéger mon matériel fatigué. Je vais en savoir plus ce soir et demain matin et je prendrais une décision. C’est vraiment très dur ce final. Je serre les fesses. Je peux passer dans ce trou de souris. Il va falloir que les planètes s’alignent. » La direction de course du Vendée Globe suit attentivement les trajectoires de Maxime et l’évolution de cette énorme dépression. Maxime Sorel écrit sa légende et va devoir tenir bon jusqu’au bout en trouvant en lui les ressources nécessaires face à des éléments naturels pas vraiment compréhensifs !

Dès maintenant, partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn