Par la Team V and B – Mayenne  • le 25 janvier 2021

ARTICLE DU 25/01/2021 - J+78

Un anticyclone pour Maxime
Contrairement à la tête de la flotte du Vendée Globe qui a eu moins de difficultés à le franchir, l’anticyclone des Açores a été coriace pour le skipper du voilier V and B – Mayenne engagé dans la neuvième édition du Vendée Globe. Depuis le 22 janvier en fin de journée, le navigateur cancalais est aux prises avec le petit temps caractéristique de cette zone. L’anticyclone s’est élargi à l’arrivée du parrain national de Vaincre la Mucoviscidose. « C’est mon anticyclone » pestait hier soir le skipper. « Et Armel Tripon a eu plus de pression que moi et est revenu par derrière ». C’est l’un des grands crédos de ce Tour du Monde, les poursuivants sont souvent plus riches en pression dans les voiles, en conditions météorologiques favorables. Résultat ce matin, le plan Manuard du nantais, un monocoque Imoca « dernière génération » pourvu de grands foils est aux basques du bateau vert, noir et rouge, le dragon des océans, à 100 milles.
Changement de décor à venir d’ici quelques heures, V and B – Mayenne va retrouver du vent et une dépression classique des systèmes européens. Normalement, il passera à l’intérieur de l’archipel des Açores et devra rester particulièrement vigilant afin de préserver sa machine fatiguée tout en contenant le retour d’Armel. 10ème au classement général à moins d’une semaine de son arrivée, entre samedi à dimanche, Maxime s’apprête à vivre une dernière ligne droite difficile de ce Vendée Globe inédit qui va voir mercredi et jeudi plus de six marins arriver aux Sables d’Olonne en mode « régate »  !

Dès maintenant, partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn