Par la Team V and B – Mayenne  • le 15 janvier 2021

ARTICLE DU 15/01/2021

L’endurance
Ce matin, Maxime Sorel et son fidèle V and B – Mayenne sont toujours bien installés à la 10ème place au classement général provisoire du Vendée Globe, ce grand Tour du Monde en solitaire, sans escale et sans assistance. Le duo skipper – voilier est à 528 milles du leader Charlie Dalin et il évolue enfin dans les alizés bordant le littoral brésilien. En règle générale, les analystes parlent de vent portant stable quand il définisse l’alizé de l’hémisphère Sud qui souffle du Sud-Est vers le Nord-Ouest. Actuellement, ce n’est pas du tout le cas. La situation reste instable et il faut, sans cesse, pour Maxime adapter ses réglages aux changements d’angles du vent et surtout sa force. Au fil de la journée, la régularité d’Eole devrait permettre à V and B – Mayenne d’allonger un peu la foulée et de choquer progressivement ses voiles. Le navigateur breton aura alors peut-être l’opportunité de revenir un peu sur le peloton de tête mais également de se reposer car rien n’a été simple à bord de V and B – Mayenne depuis quelques jours. Maxime a évidemment pesté de ne pas réussir à tenir la cadence de certains, faute de puissance mécanique, et il a composé avec quelques soucis techniques.
Jean-Pierre Derouet, co-fondateur de V and B, 230 magasins en France, spécialistes de la distribution de vins, bières et spiritueux, est admiratif du parcours de son protégé qu’il soutient depuis 6 ans : « Nous sommes très heureux de la course de Maxime. C’est super. Maxime a une capacité de partage géniale. Il nous a fait suivre son Vendée Globe de l’intérieur. Nous sommes fiers de lui chez V and B et je dois dire qu’il fédère vraiment nos collaborateurs, nos franchisés et même nos clients. Je trouve qu’il fait très bien le job en cherchant toujours la performance. Il doit maintenant rester dans son Tour du Monde. Ce n’est pas fini. La concentration est de mise. » Il reste en effet plus de 4000 milles devant l’étrave du voilier mayennais. La route est encore longue. Même si une partie de la flotte sera longtemps tribord amure dans des conditions maniables, tout peut encore arriver au classement, techniquement, moralement et physiquement. Le Vendée Globe est une compétition d’endurance et tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie… 

Dès maintenant, partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn