Par la Team V and B – Mayenne  • le 23 décembre 2020

ARTICLE DU 23/12/2020

« Il y a deux salles, deux ambiances »

« Certains m’ont dit que ça ne passerait pas, mais en fait la dépression passe derrière moi ; j’ai bien fait de cravacher et de  n’en faire qu’à ma tête. C’est cool car je ne vais pas avoir de conditions trop rudes et, derrière, ils vont ralentir. Ça revient aussi sur ceux de devant. Ça devrait recoller, j’ai fait mes routages, pas encore ceux des autres. J’ai l’impression d’avoir plus de vent donc évidemment je vais recoller. On surveille deux autres dépressions qui sont devant et qui semblent un peu plus simples avec une deuxième qui devrait même nous amener au cap Horn. Si on pouvait se réunir et voter pour que ce schéma météo reste figé, je suis preneur !

Je pense que les bateaux à foils qui devaient aller très vite ne vont pas vite. Nos bateaux à dérives sont clairement en avance. J’avais prévu de faire le tour en 90 jours, mais là, si je continue comme ça, je vais mettre moins. Il y a deux salles, deux ambiances. Devant et nous.

Ça me ferait plaisir d’avoir des petits copains autour. Je suis seul depuis le Brésil. Toutes mes décisions, je les prends seul. C’est pesant, c’est cool d’avoir du monde autour de soi. Là, ça fait un moment que ça dure.

Pour Noël, j’ai un calendrier de l’Avent Kinder et une hotte du père Noël préparé par mon équipe. Il faut que je leur demande quand je pourrai l’ouvrir. C’est un sac de matossage, il n’est pas plein et pas très lourd, mais il y a de quoi mettre des choses dedans ! Je sais qu’il y a du foie gras ! J’ai demandé à mon équipe de faire un menu spécial pour le 25. Un de mes amis est le fils d’Olivier Roellinger, chef deux étoiles à Saint-Malo, qui me fait mon pain et devait me faire mon repas. Sauf qu’il a eu des soucis à cause de la crise sanitaire. C’est donc mon équipe qui a préparé ça, du foie gras sur des Krisprolls (rires).

J’adore passer cette période avec ma famille. Je profite de ce moment retrouver tout le monde.  C’est un moment joyeux, d’échange et de plaisir, je suis donc un peu triste de ne pas être avec eux, mais je ferai des visios avec eux. Et puis c’est moi qui ai choisi de faire le Vendée Globe, je suis bien là où je suis aussi. On se rattrapera l’année prochaine ! 

Il faut passer un message par la vacation, dire aux gens faire attention et de ne pas se transmettre le virus à Noël : on aimerait tous faire une énorme fête à l’arrivée !  » 

Dès maintenant, partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn