Par la Team V and B – Mayenne  • le 15 décembre 2020

ARTICLE DU 15/12/2020

Atelier couture
Depuis jeudi, Maxime a constaté deux grandes déchirures sur deux voiles d’avant de son V and B – Mayenne. Le navigateur breton, qui évoluait alors dans des conditions difficiles au milieu de l’océan Indien a dû patienter près de trois jours, le temps que la mer et le vent se calment pour recoudre la première voile, le J3. Dans la nuit de dimanche à lundi, Maxime a décidé de s’attaquer à l’autre voile déchirée, une manœuvre beaucoup plus difficile du fait notamment de l’ascension de son mât de plus de 20 mètres, pour délivrer le fameux J2.
Hier, Maxime, son équipe technique et la voilerie ont jugé la réparation de la voile possible et le marin a pu entamer un protocole de réparations complexe. Toute la nuit en France, alors qu’à l’Ouest de l’Australie V and B – Mayenne voyait le soleil se lever, le jeune ingénieur, en relation constante avec la voilerie, s’est concentré pour recoudre sa voile tout en enchaînant une série de 5 empannages successifs afin d’éviter la zone d’exclusion des glaces imposée par la direction de course. Opération désormais terminée et réussie ce matin ! Avec environ 15 nœuds de vent d’Ouest, les conditions semblent assez clémentes et permettraient probablement au jeune skipper de remonter dans son mât dans la journée pour réinstaller sa voile. Les prochaines heures s’annoncent encore intenses et éreintantes mais Maxime pourra dès lors reprendre sa course vers le Pacifique. Le Dragon des Océans, qui a logiquement décroché du groupe de tête, est toujours 11e du Vendée Globe et devrait doubler la longitude du cap Leeuwin ce mardi après-midi avec désormais plus de 200 milles de retard sur l’Italien Giancarlo Pedote.

Dès maintenant, partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Ajoutez votre titre ici