"C'est grain sur grain."

Par la Team V and B – Mayenne  • le 11 décembre 2020

ARTICLE DU 11/12/2020

Maxime Sorel (V and B – Mayenne) était à la vacation ce matin. 
« Le vent a molli et n’est plus qu’à 25 nœuds. En revanche, c’est grain sur grain. Ça monte encore à 35 nœuds en rafale voir plus, j’ai eu 42 nœuds tout à l’heure ! Il y a toujours du vent soutenu, ce n’est pas complètement terminé mais on sort doucement des méandres de toute cette dépression.
Les bateaux les plus proches de moi ont des foils donc forcément ce matin ils vont deux nœuds plus vite. Il n’y a pas de raison que je sois décroché de ce groupe, mais je vais peut-être me retrouver entre le groupe de derrière et celui de devant, on verra.
Ça fait du bien au moral de se dire que ça va en diminuant parce que là, ça fait dix jours qu’on en prend plein, ça suffit. Il me tarde d’aller faire le tour du bateau, il faut faire un état des lieux. Je sais que j’ai pas mal de bricoles à faire, rien de grave, mais il faut que j’approfondisse pour remettre le bateau en état et repartir sur une meilleure base. On a une mer moins croisée, c’est déjà plus confortable. Hier, j’avais encore des vagues qui couchaient le bateau donc c’était encore rude. J’ai hâte de pouvoir reprendre un rythme normal, pouvoir me reposer, me changer, me doucher, prendre un peu de temps pour moi. On est encore à des vitesses qui ne me le permettent pas. 
Entre 22h et 1h, j’arrive à bien dormir, mais dès que le jour se lève, je n’y arrive plus. Je n’arrive pas à trouver un vrai rythme et à caler mon sommeil. Je ne retrouve plus les phases de sommeil habituelles que j’avais dans l’Atlantique. Je suis complètement perturbé.« 

Photos : ©Maxime SOREL

Dès maintenant, partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Ajoutez votre titre ici