Partager

Par la Team V and B – Mayenne  • le 09 décembre 2020

ARTICLE DU 09/12/2020

Partager 
Les photos et vidéos envoyées par Maxime Sorel depuis quelques jours, font presque oublier la dureté de l’Océan Indien et ce que le skipper du voilier V and B – Mayenne est en train de vivre. Un arc-en-ciel, les déferlantes du grand sud, des selfies bien sympathiques, Maxime Sorel a toujours dit que l’un de ces moteurs était de partager un maximum son aventure avec les autres. Le travail de communication rythme la journée du navigateur breton et lui permet de penser à autre chose, communier avec son public toujours plus important sur les réseaux sociaux, encourager les patients atteints de la Mucoviscidose. Mais que l’on ne se trompe pas, la vie à bord du voilier dont le totem est un grand dragon dessiné par l’illustrateur Yann Legendre, est quasi un enfer.
Depuis une dizaine de jours, un peu avant le passage du cap de Bonne-Espérance, le vent souffle fort sur le tapis océanique des mers du sud et les dépressions s’enchaînent avec un malin plaisir. Elles mènent la vie dure au voilier vert et noir, et surtout à son pilote. Ce dernier doit s’accrocher à chaque pas effectué, n’arrive même pas à se servir un verre d’eau normalement alors que le monocoque tape dans chaque vague, vibre continuellement. Pourtant, Maxime, qui vit son premier Vendée Globe, reste continuellement positif et fait avec les éléments, révélant en lui des capacités insoupçonnées d’adaptation à l’univers extrême de l’Indien.
A ce jeu qui oscille entre préservation du matériel et l’obligation de faire route vers le grand large du sud de l’Australie, V and B – Mayenne fait bonne figure. Au dernier pointage, il est 11ème  aux portes du top 10 d’un Tour du Monde Majuscule. « Il y a tout de même des chouettes trucs dans le sud même si ça bastonne fort » indique Maxime en vidéo admirant les splendides couleurs que Dame Nature lui offre. Très peu toilé, 3 ris dans la grand-voile, J3 à l’avant, V and B – Mayenne continue fièrement sa route. Il devrait rencontrer une autre tempête, alors qu’il franchit actuellement la longitude de l’archipel des Kerguelen.

Photos : ©Maxime SOREL

Dès maintenant, partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Ajoutez votre titre ici