V and B – Mayenne en difficulté cette nuit, Maxime Sorel garde le moral

Par la Team V and B – Mayenne  • le 17 novembre 2020

ARTICLE DU 17/11/2020

PLEINE BALLE VERS LE POT AU NOIR

Ce mardi 17 novembre, V and B – Mayenne entame sereinement sa neuvième journée de compétition en solitaire sur le Vendée Globe. Au pointage de 9h, Maxime est toujours 14e, et emmène son dragon des Océans à plus de 13 nœuds dans les Alizés vers le fameux Pot au Noir qu’il devrait atteindre demain en fin de journée. Cette zone de convergence intertropicale particulièrement redoutée par les concurrents et qui barre la route vers l’Atlantique Sud promet alors de resserrer l’écart avec la tête de flotte. Ce matin, tout va bien pour le skipper Cancalais, qui s’est rapidement remis de ses émotions après avoir heurté un OFNI dans la matinée hier. Le voilier et son skipper foncent désormais vers le Pot au Noir 490 milles derrière le leader Alex Thomson.

Le regard de l’expert : Philippe Laot, Boat Captain de V and B – Mayenne :

Philippe Laot est en lien permanent avec Maxime pendant le Vendée Globe. Véritable soutien technique pour penser les plaies du bateau, c’est aussi un marin d’expérience qui a notamment été équipier de Franck Cammas et Jean Le Cam sur le circuit ORMA de 1998 à 2002 avant de remporter le Trophée Jules Verne (record du tour du monde en équipage) avec Olivier de Kersauson en 2003.

Joint ce matin à 9h il pose son regard sur les premiers jours de course de Maxime :

« Maxime a réalisé un superbe début de course. Il était vraiment dans son match, devant les tenors de la discipline, Jean Le Cam, Damien Seguin ou encore Benjamin Dutreux. Avant la grosse dépression Thêta il était vraiment dans le match, puis il a été plus conservateur. Stratégiquement c’était un choix de bon marin et de bon bizuth : il a joué la sécurité. Et même s’il a concédé quelques places au classement il ne s’est pour autant pas endormi et cravache vers le Sud malgré quelques soucis techniques. Maxime a essuyé des problèmes de pilotes automatiques qui ont été résolus rapidement avec l’aide des spécialistes. Puis il a cassé une latte de grand-voile dans une manœuvre et encore une fois Maxime a brillamment réalisé l’exercice du changement de latte en très peu de temps. Mais tout cela fait partie de la vie des marins sur le Vendée Globe. Tous les concurrents subissent des soucis techniques et rien ne se déroule comme on l’avait imaginé. Mais Maxime n’a pour l’heure pas de gros bobos et prend chaque problème de manière positive. Là il file bon train dans les Alizés et devrait rejoindre le Pot au Noir demain en fin de journée. Un pot Au Noir qui devrait être étroit et simple à traverser »

Photos : ©Jean-Marie LIOT / Jérémy SOREL

Dès maintenant, partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Ajoutez votre titre ici