Face à Thêta !

Par la Team V and B – Mayenne  • le 13 novembre 2020

ARTICLE DU 13/11/2020

Quel début de Vendée Globe ! Alors que d’habitude, au passage de l’archipel des Açores, les marins ont souvent déjà touché les Alizés et essaient de contourner le fameux anticyclone qui tourne autour des îles de Pedro Miguel Pauleta, ancienne star du football mondial, cette année, ce scénario maritime n’est pas au rendez-vous et la flotte de la 9ème édition du Vendée Globe est en train de composer avec des dépressions.
Devant l’étrave de V and B – Mayenne, et après déjà la négociation de trois dépressions, en voilà une nouvelle. Elle s’appelle thêta, elle est puissante et génère dans son œil pas moins de 50 nœuds. Maxime Sorel, 9ème au dernier pointage, s’est préparé ces dernières heures à son contournement.
Hier, dans du vent médium d’abord puis plus fort suite à la traversée d’un front, le voiler mayennais a réalisé une belle journée de navigation tout en glissade et en composant stratégiquement de la meilleure des manières. Le navigateur, ambassadeur national de Vaincre la Mucoviscidose, est à 92 milles du leader Alex Thomson et devrait dans les heures qui viennent empanner pour fuir un minimum la tempête.  
Il devra aussi, sans conteste, trouver du temps dans la journée pour aller à la bannette car Maxime ne s’est guère reposé cette nuit et a quelques soucis avec son pilote automatique principal « J’ai dormi 35 minutes. J’ai passé beaucoup de temps à surveiller mon deuxième pilote qui remplace actuellement le principal. Il ne barre pas comme le premier et j’ai voulu rester dans le bon tempo. Je suis déjà dans le flux de la dépression. Alors que je devais avoir 20 nœuds, j’en ai déjà 30 ! Je vais m’atteler à trouver des solutions techniques pour mon pilote. » Dos rond en perspective…

Photos : ©Jean-Marie LIOT / Jérémy SOREL

Dès maintenant, partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Ajoutez votre titre ici