Jour 7 brève du bord - Le voilier mayennais au contact !

Par la Team V and B – Mayenne  • le 11 juillet 2020

BRÈVE#12 DU 11/07/2020

Le voilier mayennais au contact !
Après avoir négocié la nuit dernière une zone de vents faibles qui lui barrait la route, Maxime va rapidement retrouver un peu de vitesse dans la descente de l’Atlantique.

Avec ses dérives droites, V and B – Mayenne tient bien la cadence. 2ème des bateaux de ce type, il reste au contact avec un petit groupe de 5 qui se livrent une belle bagarre océanique. Après une semaine de course, le dragon des océans bataille pour entrer et maintenir sa place dans le top 10 (10ème au général), à seulement 55 milles du leader Jérémie Beyou (Charal). Joint par téléphone ce matin, Maxime est enthousiaste et bien dans sa course.

 
Traverser une dorsale la nuit c’est forcément éprouvant ?
« Oui, la nuit a été éprouvante, il fallait être sur le pont en permanence car dans ces conditions de petit vent il faut régler les voiles, jouer avec la quille… j’ai dépensé de l’énergie et dormi ½.heure. Ce matin, ça repart tranquillement, je vais me coucher et le vent va remonter ! Je suis content, ça va bien ! Hier c’était une journée un peu molle, grise, instable, froide… j’avais un peu moins de pêche. Mais cette nuit j’ai vu qu’il y avait moyen de revenir au contact. J’ai tenté une petite option à l’Est et on verra ce soir si ça paye. Les températures sont un peu meilleures… Je vais peut-être même pouvoir prendre une douche ! »
 
V and B – Mayenne semble en pleine forme ?
« Le bateau va plutôt bien, j’en prend très soin. Je suis en train de faire une belle job list afin de l’optimiser pour le Vendée Globe !  Je ne suis pas mécontent de ma place. Nous sommes dans un bon groupe, c’est cool de pouvoir tenir ces bateaux à foils sur autant de milles. J’arrive à bien rester au contact. »
 
Ce matin tu as une mission environnementale à effectuer pour contribuer au Global Ocean Observing System…
« Oui, j’ai une bouée météo à lancer à 56° Nord. C’est une bouée de 1,5 m de haut, qui va rester à la dérive, elle va permettre à météo France de faire collecter des données météos et sortir des statistiques sur la pression, température, vitesse et direction des courants… Nous étions 6 marins à avoir cette mission à différents endroits du parcours, et je crois que je suis le dernier à jeter ma bouée. C’est super important de pouvoir contribuer à l’observation et la protection des océans. Je lance la bouée et je file dormir juste après ! »

Bonne journée
La Team V and B – Mayenne
Maxime Sorel juste avant de lancer la bouée météo
Maxime à bord de V and B – Mayenne : pointe actuellement à la 10 ème position

Suivez Maxime SOREL à bord de l’IMOCA V and B – Mayenne sur la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonnes…

Photos : ©Jean-Marie LIOT / Jérémy SOREL

Dès maintenant, partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn